World Marathon Challenge Amérique du Nord Miami

Les états unis dans toute sa splendeur le seul aéroport ou vous attendez des heures pour passer le contrôle à tel point que nous avons dû nous changer dans l’aéroport avant de prendre le car nous n’avions plus le temps de passer à l’hôtel heureusement pour nous calmer nous avons eu une arrivée sur Miami Beach triomphante les familles ,les amis des coureurs surtout américain étaient la avec des drapeaux des cris comme ils savent très bien le faire des supporters et des inconnus un air de fête sur le parc .

Je m’installais sur un coin de gazon pour faire mes derniers préparatifs pour ce dernier marathon toujours un peu le Track de ne pas arriver au bout mais dans un petit coin de ma tête je savais que c’était gagné et 1h après nous étions sur la ligne écoutant les derniers conseils de Richard qui était très fier d’être dans les temps les Congratulations de chacun les embrassades les sourires des uns et des autres donné à ce départ un air de fête mais oui c’était la fête.

Le départ etait donné sous les applaudissements de tous les spectateurs et il ne fallait surtout pas s’enflammer nous avions 5 tour de 8km à faire le premier tour se passa très bien le second aussi ,plus rapide que prévu je décidais de faire pareil pour le 3ème et 4ème ce n’est qu’au bout du 32 -ème que j’ai dû ralentir Sylvie était la et me ravitaillé en eau pétillante elle avait eu la bonne idée de louer un vélo.

Au début du 5ème tours vers le 34 km elle me demanda si je voulais le drapeau mais ce fut un non catégorie je ne pouvais pas anticiper la fatigue était là j’avais trop poussé sur le début difficile aussi de boire mais les encouragements des spectateurs étaient toujours présents incroyable ses américains l’esprit sportif.

Au 38ème je retournais en profitant pour dire au revoir aux bénévole qui étaient là pour nous faire tourner et nous ravitailler je chantais FINISCH évidement il y avait des applaudissement et des félicitations de leurs parts des spectateurs qui avaient compris que je terminais et ce n’est qu’a 600m de l’arrivée que je demandais à Sylvie de me donner le drapeau je terminais au milieu de tout ce monde en brandissant avec fierté notre beau drapeau Français sous les applaudissements et les cris des spectateurs qui criés FRENCH FRENCH

J’avais gagné mon défi non seulement je terminais mais en plus je faisais un honorable 15ème place

J’étais heureux pour moi mais aussi pour Sylvie, Laurent et Louca mais pour toute ma famille et mes amis qui m’avaient tout au long de ce périple soutenue par des messages touchants et inoubliable…

Lisez aussi :